Que voir à Prague en 2 jours ?

Publié le : 02 mars 20236 mins de lecture

La capitale de la République Tchèque, Prague est l’une de ces villes européennes qui méritent d’être visitées en profondeur, lentement. Cependant, si vous êtes prêt à marcher beaucoup et faire un choix minutieux des choses que vous voulez voir, vous pouvez profiter de cette capitale européenne. A la fin des 2 jours, même si vous n’aurez pas vu tout ce qu’il y a à voir, vous aurez quand même une idée de cette belle ville et surtout vous aurez vu beaucoup des choses les plus importantes.

Jour 1 : la vieille ville, le centre et le château de Prague

Vieille ville et centre de Prague

Le centre de la vieille ville est petit et il est très facile de s’y promener. Elle est née divisée sur deux rives de la Moldavie unies par le célèbre Pont Charles et le premier jour de notre visite a été consacré à la flânerie pour se diriger parmi les ruelles de la vieille ville, pour visiter la place de l’horloge, pour écouter les musiciens sur le Pont Charles, pour goûter les délicieux gâteaux dans les différentes pâtisseries. A midi, pour rester légers, vous avez goûté quelques plats typiques : shin, soupe à l’ail et fromage frit arrosé d’une abondante bière Staropramen qui est produite à Prague et dont nous irons aussi visiter l’usine.

Château de Prague

Tout l’après-midi nous l’avons consacré à la visite du Château de Prague. Le château consiste en fait en un très vaste complexe de palais et de bâtiments ecclésiastiques de différents styles architecturaux. Il occupe une superficie d’environ 70 000 m2 et constitue le plus grand complexe du monde. Les premiers bâtiments ont probablement été construits vers la fin du IXe siècle, mais au cours des centaines d’années qui ont suivi, le complexe a été considérablement agrandi et des modifications ont été apportées, faisant du château un excellent exemple de différents styles : roman, gothique, Renaissance et baroque. Bien que le château soit intéressant à visiter, un timide soleil est finalement apparu dans l’après-midi. Nous avons donc décidé de ne pas rentrer à l’intérieur et avons déambulé agréablement dans les jardins et les cours.

Jour 2 : l’Usine de Staropramen, le quartier juif, la place Wenceslas et le funiculaire

Usine de Staropramen

Le matin du deuxième jour, accompagnés d’un beau soleil chaud, nous prenons le métro et nous descendons à l’arrêt d’Andel d’où nous arrivons à l’usine des Staropramen pour la visite que nous a réservée Micaela, la sympathique et gentille propriétaire de l’auberge dans laquelle nous sommes logés. La visite dure environ 50 minutes et pendant le parcours, vous n’êtes pas accompagné d’un guide en chair et en os, mais d’une voix et d’un jeu de lumières qui accompagnent les visiteurs entre les cuves de macération et les chaudières, tout au long de l’histoire de l’usine et de la production du liquide ambré transparent.

Quartier juif

Votre destination de l’après-midi sera le musée juif dans l’ancien quartier juif. Vous choisissez le billet le moins cher qui inclut le vieux et impressionnant cimetière juif, la salle de cérémonie, la synagogue Pinkas et d’autres synagogues. La synagogue Pinkas est un mémorial pour les 80 000 victimes bohémiennes et moldaves de l’holocauste : ses murs sont entièrement recouverts des noms de chacun d’entre eux accompagnés de la date de leur mort ou de leur déportation. Des expositions ont été mises en place dans les autres synagogues et dans la salle Cerimoniam, rassemblant les plus grandes collections de documents. L’ancien cimetière juif, qui a été utilisé entre le 15e et le 18e siècle, est un lieu extrêmement impressionnant et pittoresque. Comme c’était le seul cimetière utilisé, lorsque l’espace pour les tombes a été terminé, il a été recouvert d’une couche de terre et les nouvelles tombes ont été placées par-dessus : le résultat est un cimetière avec environ dix couches de tombes et environ douze mille pierres tombales. La Synagogue Vieille-Nouvelle n’appartient pas au musée.

Place Wenceslas

En quittant le quartier juif, nous nous rendons rapidement sur la place Venceslas pour voir le monument à la mémoire de Jan Palach, placé à l’endroit même où le jeune homme s’est immolé par le feu pour défendre ses idéaux de justice et de liberté. Vous vous sentez un peu triste de voir que cette longue place, un lieu qui a été le protagoniste de grandes manifestations au nom de grands idéaux, est maintenant un amoncellement de centres commerciaux et de Mac Donalds symboles d’un consumérisme débridé.

Funiculaire de Pétrin

Maintenant c’est presque le soir, les ombres s’allongent, nous avons encore le temps d’aller rapidement prendre le funiculaire Petrin pour admirer la ville d’en haut. Le temps est écoulé et dans ce « hit and run », nous n’avons pas trouvé de place pour d’autres choses dignes d’une visite : cela ne me dérange pas beaucoup car ce sera simplement une excuse pour revenir visiter Prague. Si au lieu de 2 jours à Prague, vous en avez 3 ou mieux 4, le conseil est d’envisager une excursion d’une journée à Cesky Krumlov.

Plan du site